Dans quoi investir son argent en 2018 ?

Dans quoi investir son argent en 2018 ?

Lorsqu’il est question d’argent ou d’investissement, il est tout à fait normal de ne pas être rassuré. Incertain de ne pas faire le bon choix, appréhension des regrets qui s’en suivent. Cette inquiétude de faire un mauvais investissement nous pousse alors vers des professionnels. Leur rôle est de choisir à notre place parce qu’ils s’y connaissent, parce qu’ils savent ce qu’ils font. Il n’y a rien de mal à vouloir passer par un expert. En revanche, il faut noter que les experts sont trop souvent vendeurs de produits d’épargne. Il est donc plus que conseillé de bien s’informer sur les différents marchés pour savoir dans quoi l’on investit et pour connaître les meilleurs placements pour sa situation personnelle.

Voici donc quelques placements pertinents et rentables à considérer pour 2018 :

Les parts de SCPI

SCPI pour Société Civile de Placement Immobilier, aussi appelée « la pierre papier » renvoie à un placement d’épargne relativement bien sécurisée (basé sur la faible volatilité des marchés immobiliers) où des sociétés de gestion expérimentées et compétentes s’occupent de l’acquisition, de la rénovation, de l’entretien, de la valorisation, mais surtout de la location d’un patrimoine immobilier. À savoir que le profil des locataires varie beaucoup. Il s’agit usuellement de professionnels ; location de bureaux à de grands groupes ou des start-ups, location de commerces de proximité, d’hôtels, voire d’hôpitaux !

Le Crowdfunding

Depuis quelque temps déjà, ceux qui cherchent dans quoi investir ont la possibilité de se tourner vers un nouveau type de placement : le financement participatif, ou crowdfunding. Ce dernier donne la possibilité d’investir dans de petites entreprises à travers des plateformes fiables, et ce, à partir de très faibles montants. Quel serait l’objectif de se lancer dans une telle entreprise ? La réponse est simple : participer à l’économie réelle d’un pays et au développement des petites entreprises pour gagner plus d’argent qu’avec un livret A. Récompensant un risque modérée car raisonnablement réparti sur plusieurs sociétés emprunteuses, la rentabilité peut varier de 4 à 10 % en fonction des projets avec une moyenne francophone sur les 6,7 %.

La Bourse

Elles ne sont pas nombreuses, ces personnes qui associent la bourse à un investissement sans risque. Pourtant, elle n’est pas forcément plus risquée ou plus dangereuse. Certes, elle s’adresse à un public spécialisé, mais le risque variera selon l’utilisation que l’on en fait (investisseur CT, LT, stratégique). S’il faut effectivement s’informer avant d’investir, de multiples supports permettent d’investir sans être plus expérimenté que pour un Livret A. Histoire de vous entraîner, vous pouvez commencer par ouvrir un portefeuille virtuel sur de nombreux sites avant de passer directement à l’investissement de vos économies.

Comment placer son argent en bourse lorsqu’on a des connaissances assez limitées ? On recommande alors de miser sur le long terme. Si vous analysez les courbes d’évolution du cac40 par exemple, vous constaterez que l’indice est naturellement haussier sur de longs cycles. Ainsi, pour mieux comprendre tous les enjeux, il est possible de se renseigner sur des sites internets fiables comme celui de l’Autorité des Marchés Financiers afin de comprendre comment placer son argent. Et pourquoi pas par la suite une vraie formation qui pourra se rentabiliser rapidement, si vous vous sentez l’âme d’un trader ?
investissement-immobilier-epargnelib

L’immobilier

Le secteur de la pierre a encore de l’avenir, mais tous les investissements ne se valent pas. Pour bien commencer, documentez-vous. Vous aurez accès à un grand nombre d’informations sur internet ou dans des magazines spécialisés. Il existe des offres de défiscalisation dans le neuf, possiblement intéressantes pour les personnes fortement imposées. Le marché de l’ancien est aussi porteur : les taux de crédit restent bas et les travaux éventuels peuvent permettre de déduire des impôts. Il convient donc d’orienter la solution immobilière en fonction de son profil, voire de se créer sa propre solution (oui, c’est possible !).

Investir son argent intelligemment dans l’immobilier permet de couvrir entièrement le crédit, les charges, les taxes et les impôts, voire même de dégager un bénéfice mensuel. Trouver des biens à forte rentabilité n’est pas toujours facile, mais n’a rien d’impossible. On peut aussi confier sa recherche à un chasseur immobilier spécialisé. En revanche, dans les villes plus grandes, il est possible d’exploiter un logement différemment afin de dégager de très fortes rentabilités et couvrir tous les frais.

L’assurance-vie

L’assurance-vie est un placement financier permettant au souscripteur d’économiser avec l’intention de le transmettre à un bénéficiaire lorsque survient un événement lié à l’assuré, que ce soit son décès ou sa survie. Ce placement permet au souscripteur de percevoir des intérêts sur son contrat en fonction du capital investi. Si le souscripteur reste vivant à l’échéance, il récupère les fonds investis ainsi que les intérêts librement.

En cas de décès du souscripteur, le contrat est dénoué et le capital et les intérêts sont transmis au(x) bénéficiaire(s) de son choix. Les personnes qui choisissent de souscrire à une assurance-vie le font surtout pour épargner de l’argent tout en profitant des avantages de la fiscalité de l’assurance-vie en plus de ceux liés à la transmission du patrimoine. Les différents contrats proposés ont généralement pour objectif à préparer sa retraite, se constituer un capital à terme ou à anticiper un projet immobilier, sans que cet objectif ne soit contractuel.

ATTENTION : Il est bien important de comprendre la différence entre l’assurance décès et l’assurance-vie. Dans le cas d’un contrat d’assurance décès, l’assureur s’engage à verser un capital ou une rente déterminée aux bénéficiaires désignés par l’assuré en cas de décès ou si celui-ci vient à décéder avant une certaine date. Une assurance décès est souscrite pour permettre à la famille de rembourser un emprunt ou alors de payer les études des enfants, mais ne constitue pas une épargne en soi.

Les comptes sur livret

Si vous ne vous reconnaissez pas dans ces placements, vous pouvez toujours opter pour les comptes sur livret. Ils servent principalement d’épargne de précaution qu’il est conseillé d’avoir comme fond avant tout investissement. Cependant, leur rendement est beaucoup trop faible pour permettre de gagner réellement de l’argent, surtout quand l’on tient compte de l’inflation.

Vous l’aurez compris, il existe plusieurs façons d’investir son argent en 2018. Avant de vous lancer, il est préférable de bien vous renseigner sur les différents marchés, et par la suite, si vous le souhaitez, passez par un expert qui vous aidera à prendre les meilleures décisions pour faire fructifier votre argent.

One Response

  1. Il existe de nombreux placements disponibles en 2018, rentables et sans risques. Mais de toutes mes recherches, c’est le trading de cryptomonnaies que je considère plus rentable, fiable et rapide. Je parviens sans la moindre dificlté à couvrir mes fins du mois et ma situation personnelle est beaaucoup plus stable.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *